Médiathèque

A venir - Atelier jeux avec la ludothèque

le .

lodo novMercredi 29 novembre à 10h00, la médiathèque de Cozzano, en partenariat avec la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Corse du Sud, vous propose des ateliers jeux accessibles à tous les publics, avec la ludothèque.
L'objectif est de favoriser la découverte des différents jeux, crée du lien social et favorise une ouverture culturelle, soit par la découverte de jeux venus d’ailleurs, soit par la rencontre de l’autre au travers d’une activité ludique.
Tous les publics sont visés, bien sûr les enfants, mais également les adolescents et les adultes de tous âges. Cette activité de loisir se pratique en famille et entre amis. La ludothèque dispose de nombreux jeux qui raviront petits et grands, novices et initiés.
Atelier gratuit.
Contact 04-95-23-32-49

Atelier jeux avec la ludothèque

le .

IMG 5552Mardi 24 octobre après-midi, la médiathèque de Cozzano, en partenariat avec la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Corse du Sud, vous a proposé des ateliers jeux accessibles à tous les publics, avec la ludothèque « Le Petit Atelier ».
Une vingtaine d’enfants et quelques adultes, ont participé à cette animation.IMG 5555
Les participants ont profité de ce moment pour découvrir de nouveau jeux et surtout partager avec d'autres le plaisir de jouer.
L'objectif est de favoriser la découverte des différents jeux, crée du lien social et favoriser une ouverture culturelle, soit par la découverte de jeux venus d’ailleurs, soit par la rencontre de l’autre au travers d’une activité ludique.
Tous les publics étaient  visés, bien sûr les enfants, mais également les adolescents et les adultes de tous âges. Cette activité de loisir se pratique en famille et entre amis.
Suite au succès rencontré par ce premier rendez-vous, d’autres animations de ce type seront proposées les mois prochains.

IMG 5562

  • IMG_5544
  • IMG_5546
  • IMG_5547
  • IMG_5548
  • IMG_5549
  • IMG_5551
  • IMG_5552
  • IMG_5553
  • IMG_5555
  • IMG_5562
  • IMG_5564
  • IMG_5565
  • IMG_5566
  • IMG_5568
  • IMG_5571

Ateliers pédagogiques Agrigusti

le .

IMG 5536Mardi 24 octobre, la médiathèque de Cozzano, en partenariat avec la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Corse du Sud, a proposé aux enfants, des ateliers pédagogiques.
Cette opération, a pour objectifs de faire découvrir de manière ludique et pédagogique l’agriculture corse, ses produits et saveurs, son savoir-faire et son histoire.  IMG 5534
Une quinzaine d’enfants, ont participé, à une analyse sensorielle des différentes variétés d’huilesIMG 5531 d’olives, à la dégustation à l’aveugle de jus de fruits corses et à des ateliers pédagogiques avec les animatrices des Jeunes Agriculteurs de Corse-du-Sud.
En collaboration avec les diverses institutions du monde agricole, cette  animation conviviale sur le terroir à travers ses produits, ses traditions et ses savoir-faire locaux, a pour ambition d’amener de la cohérence avec la philosophie « manger local et de saison » !!!

Conférence de Patrizia Gattaceca

le .

IMG 4960Mercredi 23 août, en fin d'après-midi, la médiathèque de Cozzano, en partenariat avec la Bibliothèque Départementale de Prêt, vous a proposé une rencontre avec Patrizia Gattaceca.
Chanteuse et poétesse, figure du mouvement du Riacquistu, Patrizia Gattaceca explore en 224 pages plusieurs décennies de musique corse dans "Cantu in Mossa, le chant corse sur la voie" aux éditions Albiana.
Le nouvel ouvrage de Patrizia Gattaceca propose un large panorama de la chanson corse à travers les âges. Il s'intéresse en particulier au renouveau artistique initié par le mouvement du Riacquistu des années 1970 que la chanteuse a bien connu.

IMG 4961

L’ouvrage Cantu in mossa de Patrizia Gattaceca est une formidable fresque sur la chanson corse et sa place dans le mouvement de renouveau culturel. Théâtre, littérature, spectacles vivants, arts visuels, cinéma, le chant corse s’est glissé dans tous les espaces avec un rare bonheur. Un livre pour dire l’amour de la langue, du chant, de la musique, des interprètes et de la Corse.

Durant près d'une heure, la conférencière, professeur de civilisation et langue corses à l'université de Corte, a détaillé la méthodologie suivie pour mener cette étude sur l'évolution de la chanson corse, devant un public interressé et attentif. Elle a recensé les auteurs, les textes, les pochettes, les albums...IMG 4966

À la clé, un fonds suffisamment important pour justifier l'élaboration d'une base de données qui devrait être mise en ligne à plus ou moins long terme. L'auteur a recherché les photographies significatives, interviewé les principaux acteurs, établi une cartographie.

Ce travail lui a permis de retracer l'évolution de la chanson corse durant les cinquante dernières années.

Évolution technique tout d'abord, depuis le 33 tours jusqu'au format numérique avec lequel le son change.

Évolution des visuels des pochettes de disques puis des CD, ensuite. Évolution du contenu, enfin, à travers notamment l'évocation de la période des cabarets et "le changement d'époque" lié au Riacquistu, auquel la chanteuse qu'elle est a activement participé. Expression corse d'un mouvement qui touche au demeurant d'autres régions, le mouvement s'enracine dans une triple exigence : la réappropriation d'une tradition oubliée, la création à partir de cette tradition retrouvée et l'engagement.

IMG 4968Parmi les éléments mis en avant par Patrizia Gattaceca : le rapport étroit qui s'établit naturellement entre auteurs et chanteurs. Les premiers en viennent à écrire pour les groupes et les interprètes, enrichissant du même coup leur oeuvre de cette collaboration. "Sans la chanson, ils ne seraient pas autant connus", remarque-elle. Il en est de même avec les artistes comme le montre l'étude des visuels des pochettes de disques.

Un constat à la clé, avec les années, les groupes et les chanteurs pratiquent une ouverture de plus en plus nette en engageant des collaborations avec des artistes extérieurs à la Corse.

Conférence "l'affaire de la garde corse du Pape" par Marc Piazza

le .

img 1Mercredi 26 juillet, la Bibliothèque départementale de Prêt et la médiathèque de Cozzano vous a proposé une conférence animée par Marc Piazza :
L'affaire de la garde corse du pape.
«Le 20 Août 1662, à la suite d’une montée des tensions qui a vu des rixes violentes se succéder pendant plusieurs mois, et sur une ultime provocation des gardes de l’ambassade de France à Rome, qui coûte la vie à des gardes corses, de graves incidents éclatent dans la Ville Eternelle, amenant les soldats corses du pape, désireux de venger leurs camarades, à faire feu sur l’ambassade de France et à tuer un page de l’ambassadrice.img 2 Cet incident, exploité par la propagande du jeune Louis XIV dans toutes les cours d’Europe, va permettre au roi de France d’humilier la papauté afin d’affirmer son autorité à peu de frais au moment où une guerre avec l’Espagne n’est plus possible... »
Le public a ainsi assisté à un moment de partage, d'échange fructueux.

 

Projection cinématographique "Jusqu'au bout du monde" de François Villiers

le .

IMG 4411Mercredi 12 juillet soir, la Médiathèque de Cozzano en partenariat avec la Bibliothèque Departementale de la Corse du Sud vous ont proposés une projection cinématographique du film "Jusqu'au bout du monde" de François Villiers, dans la salle des fêtes de Cozzano.

Cette manifestation animée par la Cinématèque de Corse "Vasa di Lume" a connu un réeel succès.

En effet, un public nombreux était au rendez-vous pour assisté à cette projection mettant un homme débarquant à Bastia, venu chercher son fils qu'il n'a jamais connu mais dont la mère vient de mourir. Pour s'en débarrasser, il cherche une famille chez qui Pietro pourrait grandir heureux. Mais au cours de leur randonnée, ils vont peu à peu se rapprocher. Le père comprend alors qu'il ne peut plus vivre sans son fils et l'emmène avec lui.

IMG 4415

 

 

  • IMG_4409
  • IMG_4410
  • IMG_4411
  • IMG_4412
  • IMG_4415
  • IMG_4416

 

 

Sinemà in Paese: Santa - La terre brûlée

le .

img2Samedi 3 juin la médiathèque de Cozzano et la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Corse du Sud vous a proposé une projection cinématographique, en fin d’après-midi dans la salle du Conseil Municipal.
Au programme deux diffusions ont eu lieu :
-    Santa : Depuis deux générations, la Famille Peraldi essaie vainement de s’approprier un champ d’oliviers appartenant à des bergers, les Veronesi… Lassée par les querelles sanglantes et séculaires, Santa, la jeune veuve d’Antoine Veronesi, s’oppose aux siens et propose la paix au clan des Peraldi.img1
-    La Terre brulé : Dans les montagnes corses, vers la fin du 18ème siècle, les troupes françaises traquent les derniers foyers d’insurrection nationaliste. Au milieu des combats, une jeune lavandière vivant avec ses parents dans une maison isolée voit son existence basculer le jour où elle décide de venir en aide à un homme blessé…
Ces projections ont fait l’objet d’une présentation et d’un échange animé par la Cinémathèque Régionale de Corse, Casa di Lume.

img4

La vannerie ou l'art de tresser

le .

IMG 3605Le Samedi 29 avril 2017, la Médiathèque de Cozzano vous aproposé une démonstration de Vannerie, madame Annick Rony a partagé sa passion  à travers une présentation de son métier dans la salle polyvalente de Cozzano.

Le public, venu nombreux a pu ainsi découvrir ce savoir faire, et participer à la conception du panier.

« Rien ne prédestinait Annick Rony au métier de vannier. Si ce n’est la volonté et la conviction de ne pas laisser disparaître une tradition insulaire ancestrale. Bijoutière-joaillière de formation, elle abandonne cette activité à son arrivée sur l’île en 1992. Par curiosité, elle s’inscrit à un atelier de vannerie organisé par l’Association Familiale d’Algaghjola, cours dispensé par le célèbre berger de Lumio et d’Algaghjola : Jean-Luc. Mais bientôt ce dernier prendra sa retraite et personne ne lui succèdera.IMG 3610

« Jean-Luc voulait transmettre son savoir. Il a peut-être trouvé en moi une oreille attentive ! Cet apprentissage à ses côtés m’a poussée à perpétrer cet artisanat corse si précieux. »

Le métier demande indépendance et habileté manuelle - qualités qu’Annick possède déjà grâce à son expérience passée - notamment pour la coupe hivernale des végétaux. « Tout commence à cette saison, à la récolte des bois utiles pour la confection comme, entre autres, le myrte et les rejets d’oliviers. » Aujourd’hui, Annick se concentre sur ses nouvelles créations. « Il faut donner vie à d’autres modèles, tout en conservant les gestes techniques traditionnels. Dans ce métier, comme dans beaucoup d’autres, il faut toujours se remettre en question ! »

Depuis 2002, Annick cueille, tresse, invente. Avec elle, la vannerie insulaire a encore de beaux jours devant elle ! »

IMG 3616

Valoriser les savoir faire, c'est aussi promouvoir les rares professionnels qui font perdurer les gestes et les techniques traditionnelles. La rencontre avec les professionnels permet aux visiteurs de sortir d'une représentation désuète de ces techniques et de prendre conscience de leur responsabilité de consommateurs, dans le maintien de ces savoir-faire locaux.

Voir toutes les photos.