Patrimoine

Monuments historiques et bâtiments protégés de Cozzano

Gendarmerie

igendarmerie1
gendarmerie
Histoire : Gendarmerie construite en 1941 par l'entrepreneur Paul Santoni sur les plans dressés par l'architecte Porri, établi à Ajaccio.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1941
Auteur(s) : Porri (architecte)Santoni Paul (entrepreneur de maçonnerie)
L'intérieur de la gendarmerie a été rénové pour abriter aujourd'hui des logements sociaux.
 

Maison

maison1
maison
Histoire : Maison construite en 1921 pour Guerin Guiducci comme l'indique l'inscription portée sur l'édifice.
Adresse : 26e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1921
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison

maison2
maison
Histoire : Maison construite en 1899 comme l'indique la date portée sur l'édifice.
Adresse : 32e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1899
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison

maison3
maison
Adresse : 13e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

 

 

Maison

maison4
maison
Histoire : Maison construite en 1775 pour Giovan Natale Renucci comme l'indique la date portée sur l'édifice complétée du monogramme du Christ I.H.S. et des initiales G.N.R. Remaniée au cours du 20e siècle.
Adresse : 5e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 18e siècle ; 20e siècle
Année de construction : 1775
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison

maison5
maison
Histoire : Maison construite en 1860 comme l'indique la date portée sur l'édifice complétée des initiales : "R.J.A".
Adresse : 9e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1860
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison de la famille Cesari

maison6
maison de la famille Cesari
Histoire : Maison construite en 1897 pour la famille Cesari comme l'indique l'inscription portée sur l'édifice.
Adresse : 21e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1897
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison de notable

maison7
maison de notable
Histoire : Maison construite en 1872 pour Joseph Barbieri et Séraphin Renucci comme l'indique l'inscription portée sur l'édifice.
Adresse : 17e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1872
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison de notable

maison8
maison de notable
Histoire : Maison de notable de la famille Andreani construite en 1882 comme l'indique la date portée sur l'édifice.
Adresse : 16e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1882
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison de notable de Giovan-Domenico Renucci

maison9
maison de notable de Giovan-Domenico Renucci
Histoire : Cette maison a été construite en 1884 pour le notable Giovan-Domenico Renucci, descendant du noble Ornuccio Renucci de Ciamannacce reconnu gentilhomme de Corse en 1591 par la République de Gênes, comme l'indique l'inscription en italien portée sur l'édifice : "ABBITAZIONE DEL NOB: GIO DOMENICO Q. FRANCESCO RENUCCI / DISCENDENTE DA ORNUCCIO RENUCCI DELLE CIAMANNACCI / IL QUALE FU RICONNOSCIUTO GENTIL UOMO DI CORSICA / EGUALMENTE CHE I DI LUI ANTENATI E SUCCESSORI / CON FRANCHIGGIA D'INPOSIZIONI ORDINARIE E STRAORDINARIE / COME RISULTA DALLI ARCHIVII DELLA SERENISSIMA REPUBLICA DI GENOVA / ALL ANNO 1591 NEL FOLIO DELLE SUPPLICATIONE DI CORSICA N° 22 C 256".
Adresse : 12e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1884
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maison de notable de la famille Renucci

maison10
maison de notable de la famille Renucci
Histoire : Maison de la famille Renucci construite en 1867 comme l'indique la date portée sur l'édifice.
Adresse : 19e maison

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1867
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
 

Maisons

maison11
maisons
Histoire : 18% des maisons repérées datent du 18e siècle, 68% du 19e siècle et 14% du 20e siècle.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle
 

Présentation de la commune de Cozzano

maison12
présentation de la commune de Cozzano
Histoire : Formant l'une des douze communautés de la piève de Talavo mentionnées par Monseigneur Giustiniani, évêque de Nebbio, dans son ouvrage intitulé "Dialoguo nominato Corsica" paru en 1531, Cozzano comportait sur son territoire plusieurs noyaux d'habitat temporaire de bergers transhumants, l'agglomération principale dite "capella San Cesario" étant située à mi-pente à proximité de l'église éponyme Saint-Césaire dont les ruines sont encore visibles. Cet établissement fut abandonné au début du 17e siècle et un nouveau village fut fondé sur une éminence autour de l'église préexistante Sainte-Marie. Cette localité, érigée en paroisse en 1663, constitue en 1790 l'une des neuf communes du canton de Talavo, dénommé canton de Zicavo en 1828. Des contentieux territoriaux avec les communes limitrophes de Palneca, Isolaccio-di-Fiumorbo et Ventiseri entraînent une redéfinition de ses limites en 1850 et en 1854. Alors qu'en 1857, elle demeure "la commune la plus misérable du canton..., avec des habitations petites et basses..., le dénuement le plus complet régnant en maître dans presque toutes les maisons...", comme le soulignent les sources d'archives mentionnées par Félix Ciccolini dans son étude monographique, Cozzano connaît une expansion véritable à partir du quatrième quart du 19e siècle, grâce au désenclavement du Haut-Taravo par la réalisation de deux projets routiers reliant Porto-Pollo au col de Verde (1848 à 1861) et Vivario à Loreto-di-Tallano (1867 à 1890). Cet essor, se poursuivant jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale, se caractérise, entre autre, par le développement du quartier de Parata avec l'élévation sur plusieurs niveaux de vastes maisons de notables indépendantes. Il s'accompagne également d'une expansion démographique. La population, composée de 621 habitants en 1851, en compte 840 en 1876, 889 en 1881, 1 018 en 1896. Elle atteint son niveau le plus haut en 1936 avec 1 174 habitants puis elle ne cesse de décroître. Le recensement de 1999 en dénombrera seulement 242.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
 

église paroissiale de l'Assomption

eglise1
église paroissiale de l'Assomption
Histoire : L'église paroissiale actuelle a été construite, à partir de 1884, à l'emplacement d'un ancien édifice menaçant ruine, sur les plans dressés en 1877 par l'architecte Paul Poggi, "inspecteur des bâtiments diocésains", les travaux étant adjugés à l'entrepreneur de maçonnerie Constantin Pantalacci. Le chantier, interrompu en 1887, en l'absence de ressources de la commune et du conseil de fabrique, reprend en 1888 sous la direction de l'architecte et egliseconducteur de travaux des Ponts et Chaussées Eidel, grâce au concours financier apporté par le Ministère des Cultes (A.D. Corse-du-Sud - 2 O 099/4). En 1907, il demeure cependant inachevé, comme le souligne le receveur des domaines Colonna d'Istria (A.D. Corse-du-Sud - 4 V 65).
Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1884
Auteur(s) : Poggi Paul (architecte)Eidel (architecte)Pantalacci Constantin (entrepreneur de maçonnerie)
 
En 2015: restauration de trois lustres anciens
  • IMG_6946
  • IMG_6947
  • IMG_6949
  • IMG_6950
  • IMG_6955
  • IMG_6956
  • IMG_6958
  • IMG_6960
 

© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques